Actualités

LE PACTE POUR L'EMPLOI

Mardi, 4 Mars, 2014

 

Le pacte de Responsabilité, se négocie avec les syndicats, on peut prévoir de longues palabres inutiles et inefficaces. !!! Un observatoire des contreparties on nage en plein délire

 

Nous proposons le Pacte pour l’emploi, qui lui concerne directement le Chef de l’Etat qui s’est engagé à inverser la courbe du chômage, sans prendre les mesures qui s’imposent.

 

Les contreparties :

 

C’est au premier chef, l’état qui doit les donner en se réformant :

 

  • Suppression du C.E.S.E. National et régional

  • Division par deux du nombre de députés

  • Division par deux du nombre de sénateurs

  • Suppression de toutes les agences de l’état inutiles (il en existe 1200)

  • Interdiction immédiate du cumul des mandats

  • Réforme du millefeuille territorial

    • Fusion des petites communes (division par trois de leur nombre)

    • Suppression du Conseil général

    • Remplacement des Communautés de Communes par les Métropoles

    • Fusions de quelques Régions (ramener leur nombre à 16)

 

Actions sur l’emploi

 

    • Suppression des blocages à l’emploi par la suppression des seuils et la révision progressive du code du travail

    • Création d’un contrat de travail unique

    • Libéralisation du temps de travail, retour aux 39 heures.

    • Réforme fiscale (mise en œuvre de la flat tax)

  • La Retraite

    • Retour de l’âge de la retraite à 65 ans (comme en 1981)

    • Traitement équitable des citoyens : suppression des régimes spéciaux et équité de traitement entre public et privé. Même méthode de calcul.

  • L’Europe : la sortie de SHENGEN et un meilleur contrôle des flux migratoires et des importations sauvages de produits fabriqués dans des conditions hors normes.

 

 

Toutes ces économies et ces mesures additionnées, pourront permettre l’abaissement du coût du travail, la baisse des prix (amélioration du pouvoir d’achat), la relance de l’économie et la ré- industrialisation du pays, le rééquilibrage de la balance des paiements, la suppression des déficits chroniques, donc le retour au plein emploi et à terme le remboursement de la dette.

 

Oui, les contreparties c’est à l’état lui-même de les donner en montrant l’exemple. Il redonnera ainsi la confiance aux Français et le dynamisme nécessaire à court, moyen et long terme.

 

Oui Monsieur le Président, celui qui doit assumer ses responsabilités c’est vous. Vous nous avez dit « le changement c’est maintenant… » Qu’attendez-vous pour le mettre en œuvre ?

 

 Si vous n’en êtes pas capable vous n’avez qu’une seule décision à prendre démissionner et partir. Rester et ne pas remplir vos obligations, c’est une posture malhonnête envers la France et les Français.