Actualités

LA FRANCE MARCHE SUR LA TETE REMETTONS LA SUR PIEDS

Jeudi, 29 Mai, 2014

Il faut donner la parole aux Français par le référendum 

Le président de la République  François Hollande ignore, voire se moque de l’opinion majoritaire des Français respectueux de leurs traditions, de leurs racines et de leur patrie. Il n’est malheureusement pas le seul… Ses prédécesseurs aussi.

 

Si nous voulons que notre pays retrouve sa démocratie et chasse l’oligarchie qui nous mène au désastre, il faut poursuivre l’action mais avec une nouvelle approche : se battre pour qu’on instaure le référendum pour tous par une réforme de la Constitution et probablement changer la République Il faut faire du référendum un contre-pouvoir.

Cette réforme est attendue par 80 % des Français, selon un sondage de 2004. Depuis, cette volonté s’est encore renforcée. C’est la seule solution pour réformer notre pays et faire évoluer son système politique. Pour en finir avec cette démocratie confisquée et cette démagogie partisane.

Nous devons imposer qu’une pétition obtenant la signature de 1 % du corps électoral fasse obligatoirement l’objet d’un référendum. Si une telle réforme avait été adoptée, les 700.000 signatures obtenues par la Manif pour tous n’auraient pas pu être mises à la poubelle.

 

Il y a urgence. Dans une démocratie, on ne peut accepter que le peuple soit mis devant le fait accompli. Il doit pouvoir se prononcer. Il doit pouvoir prendre la parole en cours de mandat et non se contenter de signer un chèque en blanc tous les 5 ans à des hommes politiques qui ne respectent pas leurs engagements initiaux. Quand, après 24 mois d’exercice du pouvoir, le Président n’a plus que 18 % d’opinions favorables, il n’a plus la légitimité nécessaire pour imposer son idéologie.

 

Dans un référendum les électeurs votent pour une réforme et non pour des hommes. Les enjeux de pouvoir sont mis de côté au bénéfice de l’intérêt général. Il  faut qu’il en soit ainsi, une pédagogie adaptée doit être faite, afin que la réponse donnée, soit bien celle à la question posée et non des réponses de circonstance qui faussent le résultat.

 

Le système Suisse est à étudier de très près en la matière, la Suisse pratique la démocratie directe depuis plus d’une centaine d’année et ce pays s’en porte très bien. Les ratios économiques et législatifs Suisses sont autant d’exemples à suivre. Le code du travail Suisse comprend une petite centaine de pages, le nôtre plus de 3 000 !!!! ? Ils ont moins de 4 % de chômeurs.  Un  exemple parmi tant d’autres.

 

 

La France marche sur la tête, remettons là sur pieds.